Tout près de 10 000 km pour la clinique de vaccination mobile

Photo de jcossette
Par jcossette
Tout près de 10 000 km pour la clinique de vaccination mobile
Mise en place il y a quatre mois, grâce à la société Kruger et l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), la clinique de vaccination mobile aura parcouru plus de 9 800 km et administré 7 950 doses de vaccin. (Photo : Jonathan Cossette - Hebdo Journal)

Avec la froide saison qui est à nos portes, la clinique de vaccination mobile cesse ses activités pour faire place aux brigades de vaccination. Le bilan démontre toute son importance et son impact dans cette lutte contre la pandémie, elle qui aura parcouru tout près de 10 000 km et administré près de 8000 doses de vaccin.

Mise en place il y a quatre mois, grâce à la société Kruger et l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), la clinique de vaccination mobile avait pour objectif de faciliter le plus possible l’accès au vaccin en se rendant auprès des différentes communautés et des milieux. Elle aura parcouru plus de 9 800 km et administré 7 950 doses de vaccin. 

 

« La clinique aura été très importante, notamment dans le fait que notre pourcentage de vaccination dans la région a atteint 82%. Au total, 89 milieux ont été visités, dont 16 établissements scolaires, 10 entreprises, 22 municipalités et 41 événements ou endroits publics. Ça n’aurait pas pu être possible sans Kruger, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), la Clinique de Santé M, les Autobus Bell Horizon et Trois-Rivières Ford. On a prouvé qu’ensemble, on peut arriver à de grandes choses », a d’abord lancé Gilles Hudon, président-directeur général adjoint au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ). 

 

« Au printemps dernier, Kruger a répondu à l’appel du gouvernement et notre projet était un bel exemple de solidarité », a pour sa part ajouté Justin Paillé, directeur général chez Kruger Wayagamack. « Notre clinique de vaccination mobile s’est avérée un succès sur toute la ligne. »

 

Le CIUSSS MCQ a également remercié le personnel qui, au cours de ces quatre mois, a sillonné la région pour vacciner les gens.

 

« C’était intéressant de voir dans les milieux que les gens étaient reconnaissants qu’on se déplace vers eux, surtout ceux qui avaient une heure de route à faire pour aller se faire vacciner. La clinique mobile a été importante, notamment lors de l’éclosion au centre-ville de Trois-Rivières où nous avons fait beaucoup de vaccination. C’est notamment là que nous avons connu notre journée de record », a témoigné Élyse Dufour, responsable de la clinique mobile.

 

« Si on parcourt 10 000 km en ligne droite, c’est la longueur d’un continent. Un vaccin à la fois, cette campagne mobile aura fait une différence. Il fallait poser des gestes pour assurer un accès aux vaccins, mais aussi une couverture vaccinale régionale suffisante pour nous permettre de reprendre certaines activités. Pour l’UQTR, c’était l’une des clés pour une rentrée en présentiel sur nos campus. On est vraiment fier de notre monde et de nos étudiants qui se sont impliqués », a ajouté Christian Blanchette, recteur de l’UQTR.

 

La clinique de vaccination mobile pouvait mobiliser une centaine de personnes par jour lors des événements, et entre 60 et 70 personnes par jour durant le Festival Western de Saint-Tite.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires