Tout s’écroule en deuxième période pour les Cataractes

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Tout s’écroule en deuxième période pour les Cataractes
Photo - Jonathan Cossette

Les Huskies de Rouyn-Noranda signent une 25e victoire consécutive

Les Cataractes de Shawinigan recevaient un adversaire de taille ce soir, soit leurs potentiels rivaux au premier tour des séries éliminatoires, les Huskies de Rouyn-Noranda. Ces derniers ont explosé avec 4 buts en deuxième période, en route vers un 25e gain – historique – consécutif au pointage de 8 à 3.

C’est Justin Blanchette qui obtenait la lourde commande ce soir devant le filet des Cataractes.

Les visiteurs ont été les premiers à s’inscrire à la marque sur un revirement commis par Jan Drozg. Félix Bibeau a repéré Rafaël Harvey Pinard oublié seul dans l’enclave. Les locaux ont répliqué rapidement par l’entremise de Mavrik Bourque. Le jeune homme de 16 ans a battu Zachary Émond à l’aide d’un bon tir, ce qui lui procurait son 21e but de la saison.

Les Huskies ont de nouveau pris les devants quand ce même Harvey-Pinard est revenu à la charge à la 14e minute de jeu. Les célébrations furent de courtes durées, car Jan Drozg s’est amené en échappée dès la remise du jeu. Il a servi deux bonnes feintes à Émond avant de le battre du revers une fois que ce dernier était étendu sur la glace.

Les hommes de Mario Pouliot ont ouvert la machine en début de deuxième période, inscrivant deux buts au passage. Félix Bibeau, avec son 24e, a décoché un bon tir qui est passé au-dessus du gant de Blanchette. Puis moins de 4 minutes plus tard, le défenseur Noah Dobson donnait une priorité de deux buts aux siens, aidé d’Harvey-Pinard.

À la 8e minute de jeu,  Justin Bergeron a décoché un tir vers le filet qui est passé sous le bras du gardien des Cats. C’est ce qui mettait fin à sa soirée de travail, étant remplacé par Antoine Coulombe.

Harvey-Pinard est venu compléter son tour du chapeau avant la fin de la période. Shawinigan a concédé 27 lancers contre 1 seul au deuxième engagement.

Les Huskies ont ajouté 2 buts en troisième période, dont le 39e du Trifluvien Alex Beaucage. Bourque est de nouveau venu capitaliser en fin de rencontre alors que les locaux évoluaient en supériorité numérique.

Et les tirs au but? 57 à 15 en faveur des Huskies.

«On n’a pas joué notre identité en première période et les Cataractes étaient rapides en contre-attaques et gagnaient les bagarres à 1 contre 1. (…) Pour nous, on ne voulait pas parler de la série de victoires dans chambre. On a félicité les gars d’avoir gagné le Trophée Jean-Rougeau», a commenté Mario Pouliot, coach des Huskies.

«Les gars ont bien compétitionné et se sont bien comportés. On a juste donné 4 lancers dans les deux dernières périodes. Les gars ont vraiment steppé-up!»

«Si on analyse par période, la première me rappelait notre performance à Rimouski», a pour sa part lancé Daniel Renaud, entraîneur-chef des Cats. «On était affamé et on était intense sur la rondelle. Le but en désavantage numérique est venu casser le momentum. C’est décevant de voir qu’on n’est pas capable de continuer de compétitionner. J’ai des joueurs qui se sont donnés corps et âme malgré le pointage, et d’autres ont vraiment abandonné.»

«La première période a été jouée selon nos attentes. En séries, nous devrons avoir 20 joueurs qui poussent dans la même direction, et non 16! (…) Je crois sincèrement que ce soir, c’est nous qui avons semé un doute dans leur esprit. Ça va être un défi de jouer trois périodes comme nous l’avons fait en première période.»

Pas moins de 3857 spectateurs se sont présentés au Centre Gervais Auto ce soir.

Les Cats évolueront à domicile ce vendredi face au Drakkar de Baie-Comeau. La rencontre s’amorcera à 19h30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des