Trajet : pour mieux propulser les entreprises d’économie sociale

Photo de Marie-Eve B. Alarie
Par Marie-Eve B. Alarie
Trajet : pour mieux propulser les entreprises d’économie sociale

Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières et le Pôle d’économie sociale de la Mauricie lancent Trajet, un accélérateur d’impact collectif visant à propulser les entreprises d’économie sociale de la région.

Cet outil d’accompagnement vise à augmenter l’impact des entreprises d’économie sociale de la Mauricie par une offre de parcours adaptés.

C’est à la suite d’une étude menée par le Centre d’étude en responsabilité sociale et écocitoyenneté (CÉRSÉ) que l’intérêt de développer un accompagnement spécifique pour les entreprises d’économie sociale est né. Il est notamment ressorti que l’écosystème d’accompagnement en Mauricie était moins propice à soutenir l’émergence de l’innovation sociale.

«La Mauricie représente un terreau fertile pour la création de projets à impact et il y a un excellent ancrage territorial. Tout était réuni pour démarrer un tel projet dans la région», indique Élise Tousignant, directrice du CÉRSÉ.

Durant les deux dernières années, une analyse des besoins des entreprises d’économie sociale et des organisations culturelles a été effectuée. Cela a permis d’identifier plusieurs besoins comme l’accompagnement dans le développement de partenariats, l’accompagnement dans les démarches de sociofinancement, l’aide à la rédaction des demandes de financement, du coaching, du mentorat, de la formation, ainsi que l’accès à des classes de maître et des hackathons.

Une quinzaine d’organisations de développement et une centaine d’entreprises d’économie sociale ont participé au processus.

«On a fait l’adéquation entre les besoins et les ressources. On a constaté qu’on avait tout ce qui était nécessaire pour répondre à ces besoins si on travaillait de façon concertée. La table de concertation a choisi le parcours d’accompagnement comme modèle, sous la forme d’un accélérateur d’impact collectif. On souhaitait se démarquer dans l’offre de services et créer un sentiment d’appartenance», explique Lynn O’Cain, directrice générale du Pôle d’économie sociale de la Mauricie.

Dans le cadre du projet-pilote actuellement en cours, cinq entreprises d’économie sociale ou organisations culturelles sont accompagnées, soit Plein Air Ville Joie, la Coopérative santé de Pointe-du-Lac, les Éditions d’art Le Sabord, l’Atelier Silex et Le Bucafin.

Le parcours d’accompagnement proposé aide les participants à entamer une réflexion stratégique pour assurer l’adaptation, la continuité et le développement de leur modèle d’affaires. Il se décline sous forme d’ateliers d’idéation, de formations et de rencontres de codéveloppement. Cela représente huit heures de contenu et 14 heures d’accompagnement personnalisé.

Ariane Gélinas, directrice littéraire et adjointe à la coordination aux Éditions Le Sabord, confie que, déjà, les résultats se font sentir. «Ça nous a permis de redéfinir nos approches en promotion, communication et travail d’équipe, entre autres. On s’est aussi penché sur des méthodes pour démocratiser la lecture et rendre les arts visuels accessibles à un plus grand public. Trajet nous a donné les outils pour se projeter en avant de façon efficace et concrète», témoigne-t-elle.

Le parcours pilote permettra de raffiner l’approche et les collaborations de la Table de concertation de Trajet. «Dès 2021, nous envisageons de travailler sur un prochain parcours qui portera sur la commercialisation afin de soutenir les entreprises d’économie sociale de la région  dans le cadre de stratégies d’achat responsable auprès des institutions et des municipalités», précise Mme O’Cain.

La Mauricie compte 430 entreprises d’économie sociale, dont 120 à Trois-Rivières.

«C’est un secteur important de l’économie qu’on souhaite supporter de façon innovante. Ça a d’autant plus de sens en période de pandémie. On a aussi senti une recrudescence d’intérêt envers des projets porteurs de sens pour la communauté. Trajet arrive tout à fait à point», souligne Marie-Line Sauvé, commissaire industrielle chez IDÉ Trois-Rivières.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a participé au financement de Trajet en accordant une aide financière de 155 000 $.

La Table de concertation de Trajet est composée d’IDÉ Trois-Rivières, du Pôle d’économie sociale de la Mauricie, du Fonds Mauricie, de l’École des entrepreneurs du Québec – campus Mauricie, de la Corporation de développement économique communautaire de Trois-Rivières, de la Zone entrepreneuriale du Cégep de Trois-Rivières, de la Coopérative de développement régional Centre-du-Québec/Mauricie, de Culture Mauricie et de Culture Trois-Rivières.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires