Un bistro-terrasse au Village du bûcheron

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix
Un bistro-terrasse au Village du bûcheron
(Photo : Sandra Lacroix)

GRANDES-PILES. Le Village du bûcheron se réinvente. Cet été, en plus de la visite des lieux, c’est un restaurant à la carte, une terrasse et bien sûr, un volet musical de circonstance, qui sont offerts à la population.

«On a transformé la salle de réception en restaurant, avec un menu à la carte, menu bistro mettant en valeur les produits du terroir», explique d’entrée de jeu le directeur du Village du bûcheron, Baptiste Prud’homme.

Malgré le retard dans l’ouverture du site, dû évidemment au contexte de COVID-19, l’équipe a lancé vendredi ses activités estivales pour la saison 2020. Nouveaux aménagements, nouvelle formule pour la Cookerie, l’accès facilité pour les personnes à mobilité réduite: beaucoup de projets ont été réalisés dans les derniers mois.

«Tout en étant sécuritaire, je pense qu’on est capable de recevoir le monde et de leur faire passer du bon temps», croit le directeur.

Il faut savoir qu’au Village du bûcheron, plus de 50% des visiteurs sont des touristes européens. Coupé de cette clientèle cet été, le directeur espère que les gens de la Mauricie seront au rendez-vous et profiteront des belles soirées pour venir goûter les saveurs du terroir.

«On veut faire venir les gens de la place»

– Baptiste Prud’homme

La Cookerie en formule restaurant

Cela faisait quelque temps que Baptiste Prud’homme songeait à cette idée. Jusqu’à maintenant utilisée comme salle de réception pour les soupers de groupe, la Cookerie prendra désormais des airs différents. Pour la nouvelle formule de restaurant, on a aménagé une terrasse d’une trentaine de places, en plus du restaurant intérieur, ce qui portera le nombre de places disponibles à environ 80.

«On a une super belle équipe», ajoute Baptiste Prud’homme. Dans la cuisine, on retrouve la cheffe Catherine Marcotte, qui travaille beaucoup avec les produits de la forêt et a élaboré une ardoise originale. Au bar, Violette Duprintemps vous attend avec des drinks originaux, concoctés avec des alcools québécois.

À vos guitares!

Comme le veut maintenant la tradition au Village du bûcheron, la musique fait partie intégrante de l’expérience.

Dans cette nouvelle formule de restaurant, on veut faire participer les gens du public et les artistes du coin afin de créer une trame sonore spéciale pour l’endroit. Une subvention de Tourisme Mauricie leur a été accordée pour mener à bien ce projet.

«On va inviter les musiciens à partager leur musique avec nous, explique le coordonnateur. On va aussi inviter les gens du public à faire des recherches afin de trouver des chansons du terroir, des chansons qui parlent de bûcherons, de draveurs, de la rivière Saint-Maurice, puis on va se faire une belle trame sonore avec ça.»

Les artistes qui auront participé à la création de cette trame sonore viendront par la suite présenter leurs chansons le jeudi soir. «Ce sera nos soirées tapeux de pieds, chansons à répondre, la trame sonore de notre histoire.» Des noms comme Yan Boissonneault, Michel Lemay, Stéphane Doyon seront de ces soirées, qui commencent dès jeudi prochain.

La majorité des employés du Village du bûcheron sont d’ailleurs des musiciennes et des musiciens. Il se peut donc que les guitares sortent à d’autres occasions pour donner une belle ambiance aux soirées.

Accessibilité

Également, le Village du bûcheron a procédé à plusieurs travaux pour pouvoir accueillir les personnes à mobilité réduite. Une subvention de l’organisme Kéroul lui a été accordée pour réaliser ces transformations. Toutes les installations du site ont ainsi été revues et réaménagées en conséquence.

«Les bâtiments ont tous été adaptés, ajoute M. Prud’homme. Et le sentier est maintenant beaucoup plus facile pour les visiteurs.»

Le restaurant «La Cookerie» du Village du bûcheron est ouvert du mercredi au dimanche, pour les dîners et les soupers. Les visites guidées sur le site du musée ont aussi repris, à raison de trois fois par jour. Le nombre de personnes dans chaque groupe a été réduit, suivant les consignes de distanciation.

On espère maintenant que les gens de la région profiteront de l’occasion pour venir découvrir ou redécouvrir les trésors de ce musée, vestiges du passé de nos draveurs et de nos bûcherons, et du même coup, en profiter pour déguster un bon repas!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des