Un championnat de saison dans la résilience

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un championnat de saison dans la résilience
L'entraîneur des Cascades Jean-Philippe Lemay. (Photo : courtoisie Nathalie Miclette)

BASEBALL. Les Cascades Go Sport de Shawinigan, champions de la saison régulière, sont en attente de leur premier adversaire en séries, et il faudra attendre le résultat de la série 2 de 3 des deux dernières formations de la division B45 de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ). Pour l’entraîneur Jean-Philippe Lemay, les joueurs ont été résilients pour obtenir la meilleure fiche de la ligue (16-6).

La saison des Cascades s’est jouée en deux temps. D’abord avec la présence des Matthew Rusch et Raphaël Gladu des Aigles (Équipe Québec), et leur départ. Les hommes de Jean-Phillipe Lemay sont parvenus malgré tout à obtenir une série de neuf victoires en fin de saison.

«La plus grande fierté au-delà du classement, c’est l’engagement que j’avais pris d’être compétitif à chaque match, et les 22 matchs qu’on a disputé dans la saison, on a atteint cet objectif, souligne d’entrée de jeu l’entraîneur. Le mot d’ordre pendant la saison ça été: résilience… avec l’état de situation, le départ de Matthew Rusch, le départ de Raphaël à la mi-saison, beaucoup de blessures qui ont affligé l’équipe. J’ai dû composer avec des effectifs réduits. Ceci dit, on a bâti un concept d’équipe où chaque joueur a eu son mot à dire.»

Dès le début de saison, Rusch a cumulé rapidement la quinzaine de manches nécessaires afin de pouvoir être éligible pour les séries, et du même effet, apporter une solution à l’équipe alors que deux partants étaient blessés. «Lorsque nos partants sont revenus en santé, nous avons pris notre erre d’aller et c’est ce qui explique nos succès en fin de saison. Autant Alexandre Janelle-Gagnon que Jean-Félix Proulx, que Xavier Tremblay qui était là dès le départ explique la série de victoires.»

Le repos avec le laissez-passer en terminant en haut de classement permettra à certains joueurs de penser leurs blessures, mais les Cascades s’assurent aussi l’avantage du terrain pour toute la durée de série. Qui plus est, l’entraîneur Lemay pourra compter sur l’ajout de Rusch et Gladu su l’Équipe Québec termine son parcours avant celui des Cascades.

Sans oublier la puissante offensive shawiniganaise, la meilleure de la LBMQ avec 166 points comptés. Michel Dagenais se trouve parmi les meilleurs de la ligue avec une moyenne de 0,468 et les circuits (7), Vincent Bourget domine pour les doubles (10), Julien Bélanger trône pour les points marqués (22)…

«Ç’a été fou! Après le départ de Raphaël qui connaissait beaucoup de succès, les gars ont pris leurs responsabilités, les Bourget et Dagenais, et Bélanger a été notre bougie d’allumage toute la saison. Ç’a été un effort collectif. On savait qu’on avait un bon concept d’équipe avec un équilibre entre la vitesse et la puissance, c’est ce qu’on a vu en regardant la colonne des buts volée. C’est important d’être agressif au baseball senior et créatif. Tout le monde a pris le relais et tout le monde a été impliqué dans les succès cette saison. Je vais avoir un sérieux casse-tête en séries éliminatoires parce que tout le monde mériterait d’être sur le terrain.»

Toutefois, rien n’est accompli pour l’organisation. «Je voulais poursuivre la tradition d’excellence, et je suis content d’avoir réussi ce défi. La table est mise, on n’a rien gagné encore, tout le monde en est conscient, mais disons que ça nous aura permis de bien nous préparer pour les séries, et on sera compétitif soir après soir en séries», termine l’entraîneur Jean-Philippe Lemay.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires