Un héros au sommet de la tour de la Cité de l’énergie

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Un héros au sommet de la tour de la Cité de l’énergie
Accompagnant le héros Isaac Doré, on retrouve en partant de la gauche: Mathieu Leblanc, Frédéric Guay, Frédéric Mercure, Gabriel Marcouiller et Claude Gélinas. (Photo : courtoisie)

SANTÉ. La Cité de l’énergie a été l’hôte le 8 septembre dernier de la seule Montée des héros cette année au Québec.   

Organisé par Dystrophie musculaire Canada, ce défi consiste à atteindre à pied et le plus rapidement possible le sommet d’un gratte-ciel en transportant un jeune souffrant de cette maladie.

Habituellement, ce défi se déroule au mois de mai à Montréal à l’Hôtel Deloitte, haute de 46 étages et de 1188 marches. Mais en raison de la COVID-19, cette 23e édition a été annulée pour respecter la distanciation sociale, mais surtout, qu’elle se déroule à l’intérieur.

Qu’à cela ne tienne, cinq paramédics d’Ambulance 22-22, dans le secteur Grand-Mère, n’ont pas baissé les bras et ont trouvé une alternative: la Cité de l’énergie. Mené par Frédéric Mercure, les cinq membres de Les Motivés du 22 ont mis une vingtaine de minutes pour atteindre le sommet de la tour d’observation, haute de 115 mètres (377 pieds) et comptant 595 marches, en transportant Isaac Doré, un jeune garçon de 10 ans de Saint-Boniface.

«Comme l’escalier de la tour d’observation est extérieur, on a pensé que ça pourrait être un bon endroit. On a obtenu le feu vert de Dystrophie musculaire Canada et de la Cité de l’énergie. On a monté d’une traite sans arrêter. C’était exigeant physiquement, mais on avait un bon esprit d’équipe», raconte fièrement l’ambulancier qui participe à ce défi depuis maintenant trois ans.

«On est très fier d’avoir pu maintenir le flambeau de la tradition en complétant cette épreuve», a déclaré Frédéric Mercure quelques heures après avoir complété la montée. Les Motivés du 22 ont réussi à amasser un peu plus de 2000$ qui seront remis à Dystrophie musculaire Canada.

Arrivé au sommet de la tour d’observation, Les Motivés du 22 ont été accueillis par les parents d’Isaac, David Doré et Annie Masson. Pour augmenter le degré de difficulté, les paramédicaux étaient vêtus de leur uniforme (Bunker suit) et transportaient un appareil respiratoire de pompier dans le dos, soit l’équivalent de 70 livres. À cela, il faut ajouter le poids d’Isaac (70 livres) et de la chaise-civière (50 livres).

Soulignons que le défi a été filmé à l’aide d’un drone et un montage sera mis en ligne le 26 septembre sur le site de Dystrophie musculaire Canada (www. muscle.ca/fr).

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des