Un homme abattu par la police dans le secteur Grand-Mère

Par Redaction Shawinigan
Un homme abattu par la police dans le secteur Grand-Mère
Gyrophare

SQ. Le Bureau des enquêtes indépendantes enquête sur les circonstances entourant un événement survenu à Shawinigan le 17 janvier  alors qu’un civil est décédé lors d’une intervention policière de la Sûreté du Québec.

Vers 21 h 30, un appel aurait été logé au 911 concernant un homme qui semblait désorganisé et qui courait derrière une voiture taxi. Les policiers se seraient rendus sur les lieux et auraient remarqué que l’homme était armé de couteaux.
Ils auraient tenté de communiquer avec lui pour le raisonner. L’homme n’aurait pas obtempéré aux demandes des policiers et se serait plutôt dirigé vers eux, menaçant. Un des policiers aurait alors utilisé son arme à feu, atteignant mortellement le civil.

L’enquête du BEI permettra notamment de déterminer si ces informations sont exactes. Neuf enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur cet événement.

Conformément au Règlement sur le déroulement des enquêtes du Bureau des enquêtes indépendantes, le BEI a fait appel au Service de police de la Ville de Montréal pour agir comme corps de police de soutien dans cette enquête. Le SPVM fournira deux techniciens en identité judiciaire qui travailleront sous la supervision des enquêteurs du BEI.

Le BEI demande à quiconque aurait été témoin de cet événement de communiquer avec lui via son site web au www.bei.gouv.qc.ca

Aucune autre information n’est disponible actuellement.

Le Bureau des enquêtes indépendantes a pour mission de faire enquête dans tous les cas où une personne, autre qu’un policier en service, décède, subit une blessure grave ou est blessée par une arme à feu utilisée par un policier lors d’une intervention policière ou durant sa détention par un corps de police.

Partager cet article

7
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
👅👅👅👅👅Mike ShawiPatriciaJean-PierreStephane Gagnon Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Sylvie Lebeau
Invité

Ici à Grand-Mère y’a des gens atteint de Maladie Mentale qui se promène dans les rue

caroline
Invité
caroline

lui tirer dans une jambe !! non ils me semble qu’ils aurais pu faire ça ??

Patricia
Invité
Patricia

Euh peut-être pas évident de tirer dans une jambe quand la personne est en mouvement et menaçante

Stephane Gagnon
Invité
Stephane Gagnon

2020, et la SQ est toujours sans projectiles non léthale, ni même de « Taser », face à un pauvre écarté munis d’une arme blanche.

Mais du fait, ils (SQ) savait vers quoi ils allait, suite à la plainte du conducteur de taxis.

Etait il nécessaire d’intervenir avec la force léthale? Ou sont les armes non léthale, alternative?

Jean-Pierre
Invité
Jean-Pierre

Je trouve cela vraiment triste de tuer un humain au lieux de juste le blesser soit dans une jambe ou dans un endroit moins dangereux , nos policier ont il peur ou il devraient pratiquer leurs tirs il y a des lieux pour cela au lieux de se pratiquer sur des personnes et ce n’est pas la première fois que ca se produit, cet personne était malade, Je suis peut être trop sensible mais je ne trouve pas cela normal, ce policier doit coupable ce matin, je lui souhaite de se sortir de ce sentiment le plus vite possible, ce… Read more »

Mike Shawi
Invité
Mike Shawi

au lieu de critiquer nos patrouilleurs…essayez de vous mettre à leurs places… un individu approche de vous en crise…avec deux couteaux à la main… vous lui criez de s’arrêter…trois fois… et quand je dis qu’un patrouilleur crie de vous dire d’arrêter… et bien il crie vraiment…à très haute voix… j’en ai été témoin sur la rue Defond il y a quelques mois… le patrouilleur s’est servi de son « tyser » mais le manteau de la victime leur a nuis… aucun effet…et l’individu continue son chemin menaçant… il y a des citoyens sur la rue a protégé… essayer de vous… Read more »

👅👅👅👅👅
Invité
👅👅👅👅👅

Et bien monsieur vous tous vos comparses décider s’il n’obéis pas il mérite la peine de mort