Un nouveau joueur dans le domaine du couvre-planchers

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

L’Entrepôt du couvre-planchers – anciennement Boiserie Mauricie – a inauguré ses nouveaux locaux situés dans l’immeuble qui abritait jadis les opérations de la Grand’Mère Knitting et de la Textile Weaver sur la 7e avenue, dans le secteur Grand-Mère.

Son propriétaire, François Trottier, a acquis en 2007 le fabricant de moulures Boiseries Mauricie qu’il a progressivement transformé en commerce de détail, spécialisé dans les différents types de couvre-planchers. Délaissant complètement son créneau de départ, l’entreprise a modifié son nom et déménagé dans des locaux plus grands mais toujours dans le même immeuble.

Aujourd’hui, L’Entrepôt du couver-planchers occupe une superficie de plus de 6000 pieds carrés dans cet édifice industriel qui en compte plus de 100 000. Parmi les autres locataires présents, on retrouve l’entreprise Synapse Électronique qui mobilise plus de 40 000 pieds carrés d’espace. «Il y a de la place dans la région pour un commerce comme le mien», soutient M. Trottier. Par comparaison, il affirme que l’agglomération de Trois-Rivières en compte environ une vingtaine alors que le marché de Shawinigan n’était occupé jusqu’ici que par un seul joueur.

L’Entrepôt du couvre-planchers dispose d’un grand inventaire composé de planchers de bois-francs, de bois laminé flottant, de céramique, de porcelaine, de tapis et de prelart. Le commerce connaît un excellent départ au niveau des ventes qui justifie l’embauche de deux nouveaux employés, ce qui portera leur nombre à six.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires