Un nouveau nom pour Revitalisation des quartiers Saint-Marc/Christ-Roi

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Un nouveau nom pour Revitalisation des quartiers Saint-Marc/Christ-Roi
En partant de la gauche: Claude Villemure, Josée Villemure (Fait par une maman) et son fils Éli Déry, la conseillère municipale Jacinthe Campagna et Karine Petitclerc-Lapointe. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

COMMUNAUTÉ. En attente d’une reconnaissance par le ministère de pour un statut d’organisme communautaire Famille (OCF) qui lui assurerait un financement récurrent, Revitalisation des quartiers Saint-Marc/Christ-Roi prend les devants en initiant des démarches en vue de changer son nom pour la Maison citoyenne des familles de Shawinigan.

Cette dénomination sera plus représentative de la mission et surtout du territoire desservi par l’organisme fondé en 2005. «Notre maison de répit s’adresse à toutes les familles de Shawinigan, celles de Grand-Mère y comprises», mentionne la coordonnatrice Karine Petitclerc-Lapointe.

Le dossier est à l’étude au ministère de la Famille, mais si la mobilisation de la communauté est un facteur dans l’évaluation de sa candidature, Revitalisation des quartiers Saint-Marc/Christ-Roi part avec un dossier bien étoffé.

Un don de 52 000$

Le 16 mars, l’homme d’affaires Claude Villemure et sa fille Josée, propriétaire de la boutique Fait par une maman, ont été remettre la somme de 52 000$ à l’organisme suite à la campagne de financement entreprise en décembre dernier et qui a obtenu le support de 16 entreprises et individus du territoire.

Les sous serviront à réparer la toiture de l’immeuble de la rue Frigon, mais surtout, à procéder à un agrandissement en ajoutant une section supplémentaire au 2e étage. «On manque de chambres pour notre maison de répit et nous avons une liste d’attente, explique Karine Petitclerc-Lapointe.

En 2019-2020, ce sont 216 enfants qui ont bénéficié du service qui consiste à les héberger, les occuper et les nourrir sur une période de 18 heures, soit du vendredi soir au samedi après-midi. «C’est 24% de plus que l’année précédente et pour l’année en cours qui se termine le 31 mars, on surpassera le nombre de l’année dernière», poursuit la coordonnatrice.

La reconnaissance d’un statut d’OCF à l’organisme viendrait assurer son financement, mais surtout, permettre le développement d’autres services. «On assume déjà ce rôle, mais ça demande beaucoup d’énergie et on n’est jamais certain de notre avenir», souligne Karine Petitclerc-Lapointe qui souligne que la maison répit couvre deux objectifs: offrir une pause aux parents et permettre aux enfants de sociabiliser, particulièrement pour ceux qui ne fréquentent pas de services de garde.

Présente lors de la remise du don, la conseillère du district de la Cité, Jacinthe Campagna, a rappelé l’appui donné il y a un an par la Ville à la démarche de l’organisme. «Nous avions entendu leur cri du cœur et depuis ce temps, on met toutes les ressources disponibles pour leur venir en aide. Cette démarche du développement global de l’enfant qu’il prone, elle est hypercohérente partout sur notre territoire», a-t-elle rappelé.

Selon les critères du ministère de la Famille, un organisme communautaire Famille (OCF) propose un milieu de vie pour les familles, des activités adaptées aux besoins des familles; et un lieu de synergie communautaire pour les familles.

Les donateurs du 52 000$

  • Fait par une maman (10 000$)
  • Ville Shawinigan
  • Bostryche construction
  • Famille Villemure
  • Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette – Saint-Maurice
  • Caisse Desjardins du Centre-de-la-Mauricie
  • BMR Pierre Naud
  • Ailes Buffalo Shawinigan
  • Pâtisserie Le Palais
  • Optichem
  • Dallaire Forest Kirouac
  • PMA assurances
  • Morand Excavation
  • Pharmacie Houle et Bordeleau
  • Les Étiquettes Sélect
  • Caméléon Solutions Intégrées
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires