Un nouveau service d’épicerie offert par le CAB Grand-Mère

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un nouveau service d’épicerie offert par le CAB Grand-Mère
La directrice du CAB de Grand-Mère Sylvie Gervais donne aussi du temps pour le service d’épicerie. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

COMMUNAUTÉ. Le Centre d’action bénévole (CAB) de Grand-Mère a fait du pouce sur une idée mise de l’avant au printemps dernier avec le service «Prof-livraison». Les bénévoles du CAB offrent aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées laissées à eux-mêmes de faire l’épicerie pour eux gratuitement.

@R:Le territoire desservi comprend les secteurs de Grand-Mère, St-Georges, Lac-à la-Tortue et St-Jean-des-Piles.

«L’initiative découle de la pandémie au printemps dernier alors que des professeurs ont eu l’idée de faire l’épicerie pour les aînés comme ils ne pouvaient plus sortir, explique la directrice du CAB Grand-Mère Sylvie Gervais. Nous avons vu qu’il y avait un besoin et que c’était encore plus marqué au secteur Grand-Mère.»

Mmme Gervais raconte qu’elle avait même pris les devants pour réaliser la livraison elle-même, mais elle s’est aperçue qu’il ne s’agissait pas d’une mince tâche avec plusieurs articles lourds.

La personne qui veut profiter du service doit appeler au CAB de Grand-Mère au 819 538-7689. Puis un bénévole prend la commande de la personne par téléphone, il se déplace à l’épicerie où on retrouve un service de livraison (IGA et Marché Tradition), réalise les emplettes et l’épicier fait livrer la commande à la personne. Ensuite, le bénévole se déplace chez la personne pour recevoir le paiement par chèque.

Quelle différence peut-il y avoir avec les services de livraison déjà en place chez les épiciers? «On fait un service plus personnalisé, répond Mme Gervais. Les délais sont moins longs aussi alors que la livraison est faite la journée même. On est complémentaire au service d’épicier. Comme c’est toujours le même bénévole qui voit la personne, ça permet aussi de créer un lien et de briser l’isolement.»

Pauline Chandonnet profite du service et se dit bien heureuse des services du CAB. «Je suis âgée, ma fille est handicapée et je ne peux pas la laisser seule. Tout est bien fait chaque semaine.»

Le service est offert du lundi au vendredi et se poursuivra même après la pandémie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
LYNDA BRINDAMOUR
LYNDA BRINDAMOUR
9 jours

Merveilleuse idée, toutes mes félicitations à vous.