Un premier cas du variant indien détecté en Mauricie

Un premier cas du variant indien détecté en Mauricie

Le CIUSSS-MCQ a confirmé à L’Hebdo qu’un variant indien B.1.617 de la COVID-19 a bel et bien été identifié sur le territoire de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Il s’agit d’un premier cas associé au variant indien au Québec. Toutefois, contrairement à ce qui avait été indiqué en début d’après-midi, le cas en question n’a pas été répertorié en Haute-Mauricie.

Le CIUSSS-MCQ ajoute toutefois que la personne qui en était atteinte est guérie. Celle-ci, dont le lieu de résidence ne sera pas précisé, était vaccinée contre la maladie.

«L’enquête épidémiologique a été menée dès que le cas a été confirmé positif. Cette personne était déjà en isolement dû à un contact domiciliaire positif. Depuis que le Laboratoire de santé publique du Québec a confirmé qu’il s’agit d’un variant indien, la direction de santé publique de la Mauricie et du Centre-du-Québec a repris l’enquête épidémiologique afin d’identifier l’origine du variant», fait savoir Julie Michaud, agente d’informations au CIUSSS MCQ.

«Nous rappelons que d’ici à ce qu’une majorité de la population soit vaccinée, il faut absolument poursuivre nos efforts et respecter les mesures en place pour limiter les effets de la troisième vague et des variants», complète Mme Michaud.

À propos du variant indien

Le variant indien tire son origine de la province de Maharashtra en Inde. Selon le Journal de Montréal, ce variant représente plus de 60 % des cas dans cette région depuis le mois de mars. Il inquiète, parce qu’on craint qu’il soit plus résistant face aux vaccins actuels contre la COVID-19.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires