Un recrutement difficile à l’international

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Un recrutement difficile à l’international
Électriks

SPORTS. Le Cégep de Shawinigan a beaucoup moins d’étudiants internationaux que les autres années en raison de la pandémie. Alors que le Cégep attendait 80 étudiants d’autres pays, on en compte une quarantaine pour la session automnale. Et cette difficulté se reflète pour les sports de football et de basketball.

Parmi tous les sports offerts au Cégep, seulement le football et le basketball peuvent compter sur des étudiants-athlètes internationaux.

«Ç’a été assez ardu cette année en raison de la pandémie, indique Vincent Clermont, responsable des sports intercollégiaux au Cégep de Shawinigan. Les démarches administratives que doivent faire les étudiants pour venir ici ont été ralenties par la pandémie. Ça prenait plusieurs semaines supplémentaires de traitement de la demande comparativement à une situation normale.»

Le résultat? On compte 11 étudiants-athlètes internationaux de moins que prévu, soit huit pour le football, deux en basketball féminin, et un en basketball masculin. «Pour chacun de ces étudiants-athlètes, leur adhésion a été reportée en janvier 2021 puisque ce n’était pas possible pour eux d’obtenir leur permis d’études», ajoute M. Clermont.

Sur la quarantaine d’étudiants internationaux inscrits au Cégep à la session d’automne, huit pratiquent un sport intercollégial, soit cinq en football et trois en basketball masculin.

Football

Depuis le retour du programme de football au Cégep, jamais l’entraîneur Guy Bergeron n’aura pu compter sur autant de joueurs au camp d’entraînement. «Sans les Français qui devaient se greffer à l’équipe, on attend entre 55 et 60 joueurs. C’est un sommet depuis le retour du football au Cégep, c’est la première fois qu’on aura une équipe complète avec le maximum permis de 55 joueurs. Les huit Français auraient été un luxe de plus, et peut-être que l’entraîneur aurait eu à faire des coupures s’ils avaient été présents. Mais il s’agissait de joueurs à des positions-clés, comme trois joueurs de ligne, qui sont une denrée rare, et un quart-arrière avec un bon potentiel», explique M. Clermont.

Nouvelle ressource pour le recrutement international

Le responsable des sports intercollégiaux indique qu’une nouvelle ressource est en place au Cégep pour le recrutement local et international d’étudiants, et par la bande, M. Clermont travaillera avec cette nouvelle ressource pour les étudiants-athlètes.

«On veut changer la composition de l’équipe masculine en basketball. Au lieu que l’équipe repose sur une dizaine de Français, on veut que ce soit une dizaine de gars locaux, et de compléter l’équipe avec des étudiants-athlètes internationaux, question de mieux balancer la composition de l’équipe.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des