Une bonne saison pour Vallée-du-Parc malgré la zone rouge

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une bonne saison pour Vallée-du-Parc malgré la zone rouge
« On est content parce que les gens sont ultra respectueux des consignes, ils ont compris que de faire du ski, c’était un privilège! » -Dominic Lamy. (Photo : courtoisie Vallée-du-Parc)

SPORTS DE GLISSE. En regard des restrictions de la santé publique du Québec, la direction de la station Vallée-du-Parc savait qu’elle allait vivre une saison hors du commun. Malgré tout, les gens sont au rendez-vous tout en respectant les consignes émises.

« On est pas tant surpris, on a une super de belle saison et ça va bien, exprime d’entrée de jeu Dominic Lamy, directeur vente et marketing à Vallée-du-Parc. On est content parce que les gens sont ultra respectueux des consignes, ils ont compris que de faire du ski, c’était un privilège! Plus que les gens respectent les consignes sanitaires, plus que la station a des chances de rester ouverte. On a eu des petits ajustements à faire en début de saison, mais sans plus. »

Afin que les gens ne demeurent pas trop longtemps à l’intérieur du chalet, Vallée-du-Parc a interdit la consommation de lunch à l’intérieur. Il était question d’installer un conteneur à l’extérieur afin que les gens aient un autre endroit pour se réchauffer, mais la direction ne l’a pas ouvert parce qu’il devait y avoir des personnes attitrées à la surveillance. « Ça commençait à devenir une bonne gestion pour nous de faire ça, et aussi la désinfection. On a décidé d’attendre l’arrivée de la zone orange, mais on ne sait pas si elle viendra. Ce sont des installations permanentes alors elles seront en place pour les prochaines années », ajoute M. Lamy.

Une nouvelle dynamique

Le stationnement de Vallée-du-Parc est devenu en quelque sorte la salle à manger de la station. « C’est un peu une ambiance de « tailgate » qui s’est installée au niveau du stationnement. Les gens ouvrent leur valise d’auto, s’installent avec leur boîte à lunch. Et on a été chanceux jusqu’à maintenant parce que l’hiver est doux. C’est agréable pour tout le monde de pouvoir passer un peu de temps à l’extérieur pour manger. Ils s’installent bien, et certains se font un beau « set-up » pour manger. C’est le fun de voir ça. En même temps, notre petit restaurant à l’extérieur permet aux gens d’acheter leur lunch et de le manger sur les tables à pique-nique à l’extérieur. »

Priorité aux abonnés de saison

La vente des abonnements de saison a été arrêtée au début du mois de janvier. « Le plus complexe c’est la gestion de l’achalandage, explique M. Lamy. On ne sait jamais combien d’abonnés viendront pendant la journée de ski. On a travaillé pour accentuer l’accès aux membres. On calcule le maximum de membre, ensuite on met une quantité minime de billets à vendre pour la journée. On fait une gestion au jour le jour. Il y a certaines journées où on n’a pas vendu aucun billet, pour donner la priorité à nos membres. »

Des bonnes nouvelles

Les cours de ski en bulle familiale ont commencé il y a deux semaines, et le gouvernement du Québec a autorisé le maintien de la semaine de relâche. « On est content de pouvoir recommencer à donner des cours. La luge alpine a aussi recommencé, toutefois ce sont des groupes de quatre personnes qui sont autorisés de faire de la luge en compagnie d’un guide. Six groupes par jour sont disponibles », affirme le directeur ventes et marketing.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires