Une inspiration pour la réfection d’une sœur jumelle?

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une inspiration pour la réfection d’une sœur jumelle?
L'ancienne gare de Lachute a été rénovée au coût de 2

PATRIMOINE. La municipalité de Lachute détenait une gare du Canadien Pacifique (CP) laissée à l’abandon au même titre que celle de Shawinigan. Le milieu s’est pris en main afin de donner une deuxième vie au bâtiment patrimonial. TC Media a voulu en connaître plus sur le processus entrepris à Lachute.

Actuellement, la gare de Lachute est un espace de bureau pour les employés de la MRC d’Argenteuil et pour le service à la diversification économique. On retrouve également un espace pour des expositions. La gare rénovée a aussi accueilli le bureau d’information touristique, mais plus maintenant.

L’agente de développement culturel de la MRC d’Argenteuil, Geneviève Grenier, nous a expliqué tout le processus de rénovation de la gare. Elle était d’ailleurs à Shawinigan il y a moins de deux semaines, et elle affirme que les deux bâtiments ont été construits avec la même configuration.

«À l’époque, c’était du prestige pour le CP de construire des gares qui avaient un cachet. À l’intérieur, on retrouve du marbre, de pièce de bois travaillée. Pour avoir vu la gare de Shawinigan, elle est sur une avenue passante, alors il y a la question de l’accès qui est à réfléchir. Ce sont tellement des bâtiments marquants pour une société que ça vaut la peine de leur redonner un second souffle », commente Mme Grenier.

La gare de Lachute était à l’abandon depuis 1981. En 1991, le CP a émis un avis de démolition, et un mouvement citoyen s’est formé pour contester cette action. En 1992, elle a été désignée gare patrimoniale par le gouvernement fédéral.

C’est en 2007 que la Municipalité a procédé à l’acquisition de l’immeuble au coût de 25 000$, avant de la revendre au prix de 1$ à la MRC d’Argenteuil. La MRC était déjà en réflexion afin de trouver une nouvelle vocation pour l’ancienne gare. « Comme nous étions à l’étroit, nous avons pris la décision de réaliser des espaces de bureau pour nos employés, ceux du CLD de l’époque. Les travaux se sont déroulés en trois phases de 2009 à 2011 pour un coût total de 2,6 M$. Nous avons obtenu une subvention de 730 000$ du ministère des Affaires municipales, et 207 000$ du ministère de la Culture en raison de la salle d’exposition qu’on y retrouve », explique Mme Grenier.

Cette dernière affirme que la gare de Lachute était bien construite, solide, avec des matériaux nobles, on retrouvait les boiseries d’origine dans le bureau du chef de gare, des cloisons en marbre. «Ç’a été construit avec de la qualité. Nous sommes très bien ici dans l’ancienne gare et nous ne regrettons pas notre choix. Il faut dire aussi que le comité de citoyens qui était contre la démolition était bien heureux de voir que la gare n’allait pas être détruite», ajoute Mme Grenier.

Historique de la gare de Lachute

-À l’abandon depuis 1981

-Nommée gare patrimoniale en 1992

-Acquisition de la gare par la municipalité en 2007 au coût de 25 000$ et citation du bâtiment patrimonial au gouvernement du Québec

-Vente à la MRC d’Argenteuil pour 1$

-Trois phases de travaux de restauration entre 2009 et 2011

-Travaux de 2,6 M$ dont 937 000$ en subventions provenant de deux ministères

-La gare est devenue un espace de bureau pour les employés de la MRC d’Argenteuil et du service à la diversification économique (anciennement CLD)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des