Une première en 14 ans chez les Électriks

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une première en 14 ans chez les Électriks
Les trois équipes en basketball des Électriks se sont qualifiées pour les séries, une première en 14 ans. (Photo : (Photo Frédérick Blanchet))

BASKETBALL. Après 14 ans d’attente, le programme de basketball des Électriks du Collège Shawinigan peut enfin célébrer. Pas une, pas deux, mais les trois formations collégiales se sont mérité une place afin de participer aux séries éliminatoires, autant en division 2 et 3 masculine qu’en division 2 féminine. Il est à noter que la dernière participation chez les femmes remonte à une douzaine d’années.

Avec une fiche de 11 victoires contre 2 défaites au moment d’écrire ces lignes, l’équipe masculine de division 2 a atteint ses objectifs. Les deux revers ont été contre le collège de Lennoxville, qui est invaincu en 14 rencontres cette saison.

Malgré tout, les Électriks montrent le plus de points pours et le moins de points contre (1307-681), devant l’équipe sans défaite de Lennoxville (1236-730).

«Au début de la saison on est parti avec un programme à 20 joueurs, et là on est 11 joueurs au sein de l’équipe de division 2. La chimie est excellente. On ne joue pas nécessairement avec les meilleurs éléments sur le terrain, mais avec les meilleurs éléments à leur poste. On est encore plus dangereux de cette façon», explique l’entraîneur Francis Mondou.

Le tournoi des séries éliminatoires se déroulera du 22 au 24 mars, et les quatre premières formations de la division Centre-du-Québec croiseront le fer avec les quatre meilleures équipes de la division Québec. De ces huit équipes en séries, quatre obtiendront un laissez-passer pour le championnat provincial qui aura lieu du 5 au 7 avril à Montréal.

«Oui on a subi deux défaites contre Lennoxville, mais on s’est dit qu’on ne perdrait plus. On va gagner le match important contre eux en séries ou au provincial», ajoute Francis Mondou.

Les trois équipes en basketball des Électriks se sont qualifiées pour les séries, une première en 14 ans.

Et les filles?

Matthew Desaulniers s’alignait avec les Électriks il y a 14 ans lors de la dernière participation en séries. Depuis 7 ans, il est l’entraîneur de l’équipe féminine. Il s’agira de la première présence féminine en séries en 12 ans.

Les Électriks conservent une fiche de 10 victoires et deux revers, et les joueuses sont assurées de terminer au deuxième rang.

«Je m’attendais à ce que les filles performent comme ça cette année. En plus, on vient de battre Sherbrooke par un point, et cette équipe n’avait pas perdu depuis 2015. Il y a trois ans, on se faisait battre par 100 points contre Sherbrooke. La différence cette année pour nous c’est la préparation. Les autres années, j’avais 6-7 filles sur l’équipe, alors c’était difficile d’avoir une compétition interne. Cette année j’ai 11 filles. Dans les pratiques, on peut jouer du cinq contre cinq en étant aussi intense que lors des matchs. Notre objectif était non seulement de faire les séries, mais de se rendre au provincial», affirme Matthew Desaulniers.

Ce dernier ajoute que c’était un élément de motivation entre les filles et les garçons de voir l’autre formation bien performer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des