Une saison de rêve pour les Cascades

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Une saison de rêve pour les Cascades
De gauche à droite : Eraklis Tzavellas (directeur général de l’année), Marc-Antoine Perron-Rousseau (receveur équipe d’étoiles), Matthew Rusch (lanceur de l’année, joueur le plus utile saison et séries), Mathieu Tremblay (frappeur recrue de l’année), Patrick Flageol (joueur 40 ans et plus de l’année). (Photo : courtoisie)

BASEBALL. Les assises annuelles de la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ) se déroulait le samedi 2 novembre dernier à Montréal et l’organisation des Cascades Go Sport de Shawinigan a récolté par moins de huit prix lors de cette soirée.

Tout d’abord, la LBMQ avait déjà annoncé à la fin du 7e match à Shawinigan lors de la victoire des Blue Sox que les Cascades était l’organisation de l’année.

Sans surprise, l’artilleur et entraîneur Matthew Rusch a été désigné comme le lanceur de l’année avec 11 victoires en saison régulière pour égaler le record, et le record du plus grand nombre de retraits au bâton avec 141. Rusch a également reçu le titre de joueur le plus utile de la saison, ainsi que le titre du joueur le plus utile des séries. Ce titre avait déjà été annoncé lors du dernier match en séries.

Les jeunes ont aussi aux Cascades de performer cette année. Une partie du mérite revient à Mathieu Tremblay qui a été nommé frappeur recrue de l’année. Le premier choix de 2018 a obtenu la meilleure moyenne de la ligue avec 0,455. Marc-Antoine Perron-Rousseau s’est aussi démarqué en étant nommé sur l’équipe d’étoile à titre de receveur. Il a performé autant en défensive qu’en attaque, et il a représenté les cascades lors du championnat canadien.

Le vétéran Patrick Flageol s’est aussi illustré cette année et il a été nommé comme le joueur de l’année chez les 40 ans et plus. Il a été redoutable au bâton toute la saison.

Puis, Éraklis Tzavellas a été désigné comme directeur général de l’année. Lors du repêchage de 2018, le directeur général a profité de quatre choix de premières rondes qui se sont avérés comme étant des pièces maitresses cette année. La transaction qui a permis d’acquérir Julien Bélanger a aussi été un bon coup de Tzavellas.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des