Une vingtaine de bornes de Taiga en Mauricie

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Une vingtaine de bornes de Taiga en Mauricie
Présentement, Taiga fabrique ses véhicules dans une usine temporaire de 50 000 pieds carrés à Montréal et est inscrit à la bourse de Toronto depuis le printemps dernier. (Photo : (Photo courtoisie Taiga))

ÉLECTRIFICATION. Taiga a ciblé une vingtaine de sites en -Mauricie pour le déploiement de son réseau de recharge hors route et de voies navigables destiné à alimenter ses motoneiges et motomarines électriques.

En entrevue à L’Hebdo, le directeur commercial Jacques -Demont a préféré demeurer discret sur l’identité des partenaires sauf pour l’Hôtel Saccacomie et la Pouvoirie du Lac Blanc, tous deux à Saint-Alexis-des-Monts, pour lesquels des ententes sont déjà signées.

Au prestigieux Hôtel -Saccacomie, quatre bornes de recharge de niveau 2 et 3 seront installées cet automne. «L’idée, c’est d’être présent dans des endroits qui offrent le plus de potentiel pour faire de la motoneige et de la motomarine afin que les utilisateurs puissent continuer l’expérience en dehors des sentiers classiques», explique -Jacques -Demont.

Taiga, qui construira en 2022 son usine de production à Shawinigan, compte développer d’ici 2025 un réseau de recharge couvrant 75 000 kilomètres au -Canada et aux États-Unis en s’alliant avec quelque 1100 partenaires. Lorsque ce sera possible, les bornes seront installées près des plans d’eau afin de pouvoir accommoder autant la clientèle hivernale qu’estivale.

C’est la jeune entreprise qui prend en charge le développement de son réseau mais la fabrication des bornes a été confiée à la multinationale ABB. Une borne de niveau 2 permet de recharger un véhicule en environ trois heures tandis qu’une trentaine de minutes sont nécessaires avec une borne de niveau 3 pour atteindre un niveau de charge de 80 %.

«Depuis qu’on a dévoilé notre ambition de créer ce réseau à la mi-octobre, il y a pas mal de gens qui nous contactent pour signaler leur intérêt», poursuit le directeur commercial. Pour les endroits plus difficiles d’accès comme les sommets des montagnes et des plans d’eau reculés, Taiga compte utiliser les énergies renouvelables comme l’énergie solaire pour déployer son réseau de bornes.

Rappelons que Taiga prévoit construire à Shawinigan une usine de 61 000 mètres carrés et d’une capacité de 80 000 unités par année. L’investissement de 125 millions$, dont 40 millions$ en prêts provenant des deux gouvernements, permettrait la création d’environ 300 emplois. L’entreprise avait vu le jour en 2015 dans l’incubateur du Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan avec ses trois fondateurs : Samuel Bruneau, Paul Achard et Gabriel Bernatchez, trois étudiants de l’Université -McGill.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires