Vérification des finances: la Ville rendra sa décision en mai

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Vérification des finances: la Ville rendra sa décision en mai
La pétition de SCA comprend 1365 signataires au total. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

FINANCES. Le groupe Shawinigan citoyens avertis (SCA), qui avait lancé une pétition le 5 février dernier demandant l’intervention du gouvernement du Québec afin de vérifier les finances de la Ville de Shawinigan, demande au conseil municipal que ce soit la Commission municipale du Québec (CMQ) qui vérifie les finances, et non un vérificateur externe.

Le projet de loi 155 adopté en avril 2018 oblige les municipalités de 10 000 à 100 000 habitants à vérifier l’optimisation des ressources aux deux ans, soit par la CMQ ou un vérificateur externe.

«Comme nous nous y étions engagés, nous avons fait parvenir au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation le 18 mars 2019 une pétition papier qui contenait 1247 noms. En appui à la pétition, nous avons également soumis un mémoire explicitant les préoccupations des citoyens à l’égard de la gestion financière et de la gouvernance de la Ville de Shawinigan», peut-on lire dans un communiqué émis aux médias.

SCA soutient que le ministère a recommandé à l’entité de soumettre une demande à la CMQ, ce qui sera fait par SCA.

Une lettre a été remise en main propre au maire Michel Angers afin de demander au conseil de se tourner vers la CMQ pour la vérification, ce qui ne coûterait rien aux citoyens shawiniganais comparativement à une firme comptable dont les coûts devraient être assumés par la Ville.

De son côté, le maire Michel Angers affirme que la réflexion du conseil municipal est très avancée depuis plusieurs semaines et que la décision sera divulguée lors de la séance publique du conseil municipal le 14 mai prochain. «Notre tête est faite depuis longtemps sur cette question et j’ai même été l’un des instigateurs de l’orientation qu’on va se donner. Je suis très confortable avec ça et j’étais aux premières loges à l’Union des municipalités du Québec pour discuter de cette nouvelle loi.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des