Victoire des pompiers sur toute la ligne

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Victoire des pompiers sur toute la ligne
(Photo : courtoisie Jean-Simon Hubert)

TRIBUNAL. Les pompiers à temps partiel de la Ville de Shawinigan auront droit eux-aussi à une augmentation de 2% rétroactive à 2015.

Ainsi en a décidé Me Pierre-Georges Roy le 15 janvier dernier dans une décision rendue au Tribunal d’arbitrage. Rappelons que l’arbitre avait rendu une décision le 30 octobre dernier donnant raison à l’Association des pompiers et pompières de Shawinigan (APPS).

Le syndicat prétendait que la clause de parité inscrite dans sa convention collective obligeait l’employeur à lui accorder à compter de l’année 2015 une augmentation de 2% même si les deux parties s’étaient antérieurement entendues sur un gel salarial pour cette année-là.

En cours de négociation pour l’application de cette décision, la Ville a prétendu que les pompiers à temps partiel pouvaient toucher la hausse de 2% que pour l’année 2015. Lors des négociations de la précédente convention collective, le syndicat et la Ville s’étaient entendus pour créer une nouvelle échelle salariale pour les pompiers à temps partiel qui entrait en force le 1er janvier 2016.

La Ville prétendait donc que ce nouvel échelon ne s’appliquait pas à la décision de Me Roy du 30 octobre 2019. L’APPS rétorquait de son côté que les taux horaires de cette échelle salariale n’auraient pas été les mêmes si l’augmentation de 2% avait été consentie dès 2015.

Le Tribunal d’arbitrage a donné raison au syndicat et la Ville devra donc  verser 2% d’augmentation salariale, rétroactif à 2015, à ses 17 pompiers à temps pleins et 24 à temps partiels, avec intérêt.

Cette décision survient alors que les négociations entourant le renouvellement de la convention collective échue le 31 décembre 2016 vont bon train selon le président du syndicat, Benoit Ferland.

Après quelques mois de tension ponctués de sorties publiques de part et d’autre, les deux parties se sont entendus pour une trêve pour accorder une chance à la négociation.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des