William Guillemette: le plus jeune conseiller municipal du Québec

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
William Guillemette: le plus jeune conseiller municipal du Québec
William Guillemette a obtenu un mandat de deux ans pour sa première expérience en politique municipal. Il dit vouloir regarder comment vont aller les choses avant de décider s'il remettrait ça pour un autre terme à l'automne 2021. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

SAINT-SÉVERIN. À 18 ans et sept mois, William Guillemette a déjà voté à deux reprises dont la dernière fois en inscrivant un X à côté de son nom le 8 décembre dernier, ce qui lui a permis de devenir le plus jeune conseiller municipal au Québec.

«J’ai voté pour la première fois le 21 octobre lors des élections fédérales dans Saint-Maurice – Champlain. Je n’ai pas eu besoin de me faire convaincre pour le faire. J’ai toujours été intéressé par la politique», explique le jeune homme qui a remporté l’élection partielle pour le siège no 5 par 158 voix contre 34 pour son adversaire Patrick Hébert.

Lorsque L’Hebdo l’a rencontré en décembre, il venait deux jours plus tôt de participer à sa première assemblée du conseil en adoptant notamment le budget 2020 de la municipalité. «Je m’attendais à quelque chose de plus formel, mais l’ambiance était amicale. Ça s’est super bien passé.»

Il dit avoir apprécié l’accueil que lui ont réservé le maire Gérard Vandal et les cinq autres conseillers. «Je me suis rendu compte que ce sont des personnes ouvertes. Ils ont hâte de voir ce que ça va donner de travailler avec moi. Les jeunes d’aujourd’hui ont une vision différente des générations précédentes. Je pense qu’on va faire de belles choses ensemble.»

Devenir conseiller municipal à 18 ans n’est pas une première, mais demeure peu fréquent. En 2009, un jeune adulte de Price, dans la région du Bas-Saint-Laurent, était élu par acclamation. Plus récemment en 2017, un jeune du même âge à Alma remportait son élection lors d’un scrutin en bonne et due forme.

William Guillemette a toujours été impliqué dès son plus jeune âge. Membre de la coopérative étudiante Les Anges au Boulot, il participait en parallèle aux activités du Corps de Cadets 2526 de Mékinac. Encore aujourd’hui, entre deux cours au Cégep de Trois-Rivières, il cumule deux emplois à temps partiel tout en étant membre de la réserve au 12e Régiment blindé du Canada à Trois-Rivières.

«Je pense que mon élection comme conseiller a sensibilisé certains de mes amis. Ce n’est pas tout le monde qui comprenait, mais la plupart m’ont encouragé. Voter, ce n’est pas juste un droit, mais aussi un devoir quand on sait des pays n’y ont même pas accès», résume le jeune sévérinois.

Notons que ce n’est pas la première fois que les électeurs de Saint-Séverin font confiance aux jeunes lorsqu’il s’agit de politique. Les plus anciens se rappelleront qu’en 1981, Michel Champagne devenait maire du village à l’âge de seulement 25 ans. Ce fut le début d’une aventure qui l’a mené plus tard à la Chambre des communes à Ottawa. L’avenir nous dira si William Guillemette suivra les traces de son prédécesseur.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des