Il y a 20 ans, la Place Biermans était ravagée par un incendie

Il y a 20 ans, la Place Biermans était ravagée par un incendie

Des dommages avoisinant les 6M$.

Crédit photo : Archives L'Hebdo du St-Maurice

LOISIRS. Le 7 mars 1998 a marqué bien des Shawiniganais. Ce jour-là, la Place Biermans, construite cinq ans plus tôt, était ravagée par un incendie criminel.

Le feu a pris naissance vers 16h dans un cabanon situé à l’arrière de l’établissement. Les lieux sont évacués dans les minutes suivantes. Les flammes se propagent rapidement au toit et dans les murs et donnent du fil à retordre aux pompiers. Ceux-ci doivent travailler toute la nuit pour venir à bout de l’incendie. On saura un peu plus tard qu’il a été allumé par un adolescent d’une quinzaine d’années. Si aucun client n’est blessé dans le brouhaha de l’évacuation, trois pompiers le sont durant l’intervention.

Les quatre salles de cinéma, le salon de quilles, la salle de billard de même que les studios des stations de radio CKSM et CHLN sont complètement détruits. Les flammes épargnent  l’autre partie de l’établissement, où sont logés le Biermans Club et le restaurant Casa Grecque. À cet endroit, cependant, l’eau et la fumée causent d’importants dégâts. Les pertes sont évaluées à 5,9 millions de dollars.

C’est la consternation pour les habitués de l’endroit. Les propriétaires annoncent toutefois, dans les heures qui suivent, la reconstruction de l’établissement. Ils en feront un complexe de divertissement plus imposant encore.

La nouvelle Place Biermans comptera huit salles de cinéma. Elle sera dotée de 14 allées de quilles (deux de moins qu’auparavant) et d’un salon de billard de dix tables. Un corridor central permettra à la clientèle de circuler à l’intérieur de la bâtisse, qui hébergera encore le restaurant Casa grecque et le Biermans Club.

Il faut tout près d’un an pour reconstruire le tout.

Claude Bellerive se souvient

Le copropriétaire de la Place Biermans a un souvenir très clair du moment où il a appris qu’un incendie ravageait son centre de divertissement. «J’étais à la cabane à sucre à l’arrière de ma maison. Je me suis rendu à Shawinigan où j’ai rencontré la mairesse de l’époque Lise Landry. Nous discutions en regardant ça et je lui ai tout de suite dit que nous allions reconstruire», raconte-t-il.

«Personne n’est mort, c’est la seule chose qui me préoccupait» – Claude Bellerive

Bien qu’il ait marqué l’imaginaire de plusieurs Shawiniganais, cet événement malheureux ne s’est pas avéré traumatisant pour Claude Bellerive, entrepreneur en construction en affaires depuis une vingtaine d’années déjà à l’époque. D’ailleurs, il n’en veut pas aux adolescents à l’origine de l’incendie. «Ce sont des histoires de jeunesse. Nous n’avons pas à leur en vouloir et ils n’ont pas à se casser la tête avec ça. Personne n’est mort, c’est la seule chose qui me préoccupait. Le reste, c’est du matériel.»

La Place Biermans soulignera son 25e anniversaire l’an prochain. «Reconstruire, c’est la plus belle décision que j’ai prise. Aujourd’hui, c’est ma fille Mélanie qui pilote la Place Biermans et elle fait un travail remarquable. C’est beau de la voir aller.»

Avec la collaboration de Myriam Lortie.

 

Place Biermans au fil des ans

Janvier 1994 : Ouverture de Place Biermans

Mars 1998 : Incendie

Printemps 1999 : Réouverture de Place Biermans

Été 2003 : Construction du Salon 86 en vue d’une ouverture au printemps 2004.

Été 2007 : Rénovation de la grande salle de cinéma no 1

Août 2010 : Le salon de billard est entièrement rénové

Été 2016 : Rénovation du salon de quilles

Printemps 2017: Place Biermans se refait une beauté, près de 2M$ investis

Automne 2017: Ouverture de Chocolato

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar